Pass Lorraine
Actualités

Château d’Haroué : le « Chambord lorrain » maintenant géré par le CMN

Quand un domaine privé rencontre une institution publique !

Une première dans le milieu culturel : le château privé d’Haroué va maintenant être géré par une institution publique : le CMN (Centre des Monuments Nationaux), accompagné par Meurthe & Moselle, l’esprit Lorraine.

 

 

 

Après 4 ans de discussion entre Philippe Bélaval et la princesse Minnie Beauvau-Craon, propriétaire du château, il a été décidé que la gestion du château d’Haroué serait faite par l’Etat.

Situé proche de Nancy, ce château du 18ème ainsi que ses occupants ont occupé une place importante dans l’histoire de la Lorraine. Malgré la volonté de la propriétaire de faire vivre le château à travers des festivals ou même l’accueil de divers opéras, la princesse est obligée, dès 2005, de vendre certaines pièces d’exceptions. Bien que cela a pu aider un temps, cela n’a pas suffit. L’idée de « jouer les copropriétaires » avec l’Etat est alors apparu comme une manière de sauver le château d’Haroué. Un contrat a ainsi été négocié mot pour mot, et respecte un certain équilibre entre les deux parties. Une professionnalisation des réseaux sociaux va ainsi avoir lieu, et expositions et concerts devraient pouvoir s’y organiser à la fin de la crise sanitaire.

Une première pour le « Chambord lorrain » mais peut être pas la dernière pour tous les châteaux privés de France. De plus en plus, on peut noter une volonté d’abattre les frontières entre secteurs publiques et propriétaires privés, combat mené notamment par Stéphane Bern, des professionnels du tourisme et même certains élus.

Une aventure qui se montre déjà promettante !