Votre Pass Lorraine
Lunéville, "Plus beau détour de France"®

Le Château de Lunéville

Le « petit Versailles Lorrain »
Sur les pas de Léopold 1er et de Stanislas

Le château de Lunéville est construit au début du XVIIIe par Léopold 1er, duc de Lorraine, qui se marie avec Elisabeth-Charlotte d’Orléans, duchesse de Bar, nièce de Louis XIV. Il confie le chantier à Germain Boffrand. Lunéville devient le « petit Versailles Lorrain ».

Quand Stanislas hérite du duché de Lorraine et s’installe au château, il s’enquiert de magnifier les jardins en construisant de petits pavillons nommés les fabriques. Un autre nom qui résonne beaucoup à Lunéville : Mme de Boufflers. Pendant 30 ans, elle a été la favorite de Stanislas…

« Les belles heures du château de Lunéville »

Le musée du château de Lunéville propose un parcours de visites en trois actes permettant la découverte du château et de son histoire. En ouverture, sont présentées des pièces exceptionnelles issues des collections du Palais des ducs de lorraine-Musée lorrain, reflet des grandes heures de la Lorraine des Lumières.

Au-delà de la découverte de la culture de Cour développée à Lunéville, de ses liens étroits avec la nature environnante, c’est aussi son héritage esthétique, culturel, scientifique et philosophique qui vous est raconté.

C'est décidé, je visite !

Le jardin et le parc des Bosquets, un havre de paix

Jardin à la française, le parc des Bosquets s’étend sur 21 hectares. Elisabeth-Charlotte d’Orléans souhaitant sentir le parfum des fleurs venir embaumer ses appartements lorsqu’elle ouvrait les fenêtres aux beaux jours, décide de créer des parterres privatifs réservés à la famille ducale. En effet, dès l’origine, ce magnifique jardin est ouvert aux Lunévillois.

Poumon vert du site, les visiteurs aiment s’y balader après avoir visité le château… et ils ont bien raison !

Découvrir
crédits CBL
Crédits CBL
Crédits CBL

Conservatoire des broderies de Lunéville

Inventée en Lorraine au 19e siècle, la broderie de Lunéville est une technique qui consiste à enfiler les perles d’avance et à fixer le fil par un point de dentelle, en utilisant un « crochet de Lunéville ».

Ce savoir-faire lunévillois, très prisé par les maisons de Haute Couture, est aujourd’hui inscrit au répertoire du Patrimoine Culturel Immatériel national de l’UNESCO depuis le 14 octobre 2020.

Et pourquoi ne pas venir à Lunéville afin de se familiariser avec cette broderie si réputée ?

Au delà de l’Ecole de Broderies d’Art du Conservatoire, il existe un musée dont l’entrée est gratuite, alors n’hésitez plus !

Découvrir

Le CRI des Lumières

Cet espace photographique est dédié à l’image contemporaine.

N’attendez plus pour visiter la galerie d’exposition, qui accueille en ce moment « RAS Campagne » de l’artiste Sylvie Guillaume.

Pour aller plus loin, le CRI organise des ateliers ou même des apéros photographiques.

Découvrir

L’association Les Amis du château de Lunéville et de son musée

Les passionnés du château de Lunéville se rassemblent depuis 1953 en association nommée Les Amis du château de Lunéville et de son musée".
A la suite de l’incendie de 2003, une autre association Château des Lumières a été fondée pour défendre et rénover le bâti. En janvier 2021 l’association Les Amis du château de Lunéville lancera une souscription pour acquérir le miroir de toilette d'Elisabeth-Charlotte d'Orléans aujourd’hui détenu par un antiquaire parisien, la Galerie Steinitz.

en partenariat avec le Musée du Louvre et le Palais des ducs de Lorraine-Musée Lorrain

« La sculpture en son château. Variations sur un art majeur »

Du 25 juin au 1er novembre 2021, le musée du château de Lunéville accueille une magnifique exposition temporaire qui fera rayonner l'excellence des savoir-faire lorrains au XVIIIème siècle. Par la présence d’œuvres majeures, l’exposition permettra au public de renouer avec l’esprit d’un lieu aujourd’hui en pleine renaissance. Un parcours urbain dans Lunéville est également proposé, l'occasion de (re)découvrir cette magnifique ville !

La petite histoire de

La table volante !

L’ingéniosité était au rendez-vous au château de Lunéville. La table à manger qui était de forme ovale pour une douzaine de convives possédait un plateau mobile qui montait et descendait à la faveur d’une poulie lorsque la sonnette retentissait. Au sous-sol, les domestiques dressaient la table avant de la renvoyer au-dessus de leur tête !

TOP 3 des événements à ne pas manquer sur place

Curieux ?Pour aller plus loin...

S'inspirer

LUNEVILLE

CHAMBRE D'HOTES DOMAINE JACARANDA DE BANAUDON

Découvrir

Les autres destinations